Indeland, half distance : Check 

Capture d’écran 2015-06-20 à 12.56.04

Nous voici quelques jours après la course d’indeland, mon premier demi c’est ici que je vais vous faire part de ma première expérience.

Nous sommes arrivé le vendredi en fin d’après midi, nous avions choisi un petite chambre à l’extérieur de la ville de Inden. C’est une petite chambre coquette avec le wifi et pour ces 2 jours d’avant course, c’est tout ce qu’il nous fallait.

Après avoir déposé les sacs dans la chambre, nous prenons la direction du lac où le départ en natation se fait, comme j’avais prévu d’aller gouter l’eau histoire de m’y habituer. Nous descendons jusqu’au bord de l’immense lac de Blausteinsee. Après avoir vu où nous allions prendre le départ de cette journée relativement exceptionnelle, nous remontons à la voiture. Pour ma part l’entrainement de la journée se composait simplement de 30 min en Course à pieds relaxe à 145 puls. Ce qui me fit beaucoup de bien. Pour ma compagne, c’est plutôt essayer de se remettre à courir cool, puisqu’elle vient de sortir de son opération du genou. Malheureusement pour elle, cette reprise ne fut pas fructueuse.

Ensuite pour cette fin de journée, nous rentrons à la chambre histoire de nous reposer car le lendemain c’est parti pour la reconnaissance vélo!

Samedi matin, nous avions demander le petit déjeuner à 8:00. Nous prenons donc celui-ci calmement en compagnie d’une jeune maman et de son petit garçon, qui nous a donné le sourire par ce temps maussade.

DSC_0858

De retour à la chambre, je prépare mes affaires, étudie une dernière fois le parcours car je suis un adepte de me perdre un peu partout. Je démarre dons pour le lac qui sera le point de départ de la natation et du vélo. Je démarre du lac par la route principale, je sais que ce n’est pas la même mais je n’ai pas trouvé la bonne route car malheureusement il n’y avait aucun tracé à terre. Bon ce n’est rien, je roule pas mal sur les 10 km ligne droite vent léger mais de face. C’est franchement plaisant de rouler avec un Contre La Montre ( CLM ) de vraiment bonne qualité et mon tout nouveau casque aérodynamique. De plus je me suis pris une aéro drink, pour être vraiment à mon aise. Arrivé dans le petit village je continue ma traversée , je roule tranquillement mais je me retrouve toujours avec le vent de face mais la beaucoup plus fort. Je longe l’autoroute avec ce bon vent pendant 5 KM. Et c’est à ce moment là que je me perds. Heureusement je trouve une carte pas vraiment compliquée ou je peux me repérer facilement. Je dois dire que je vois l’heure passer et la météo changeante alors je commence à essayer de retrouver ma route vers le lac. Ayant la V800 qui fait aussi GPS ça me rassure un peu de savoir que je ne suis pas loin mais ce qui m’inquiète un peu c’est que je ne me repère à rien, mais rien même pas un champs d’éolienne ou autre … bon on verra.  C’est après un bon quart d’heure que je retrouve ma voiture. Excellent 1h30 a tourner les jambes c’est tout ce qu’il me fallait.

Dans ma tête, tout se dessine. La course va être sympa, pas trop chaud et de beaux paysages. Ca va être cool ! Mais en même temps la pression ,le stress montent mais j’essaie de me contrôler. Rentré à la chambre, pour manger un bout avec ma compagne. Pour que notre voyage ne nous coute pas une blinde, nous avions pris une petite chambre, mais nous n’avions pas compris si il y avait une cuisine commune. Alors par précaution, nous avions pris une double taque électrique, pour faire nos pâtes en mode camping dans la chambre. Et je dois dire que cela était bien drôle !

Programme de l’apres-midi, aller chercher le dossards et les sacs de transition et se balader quelques heures dans les magasins dans les alentours. Nous commençons par MediaMarkt, ou les 2 géants de la Technologie s’opposent en face à face, bien entendu Apple et Samsung. Avec tous leurs modèles en exposition, que nous avons pu tester. Comme dirait Thibaud,   » Je finirais avec un Iphone de grande taille « , en regardant le 6 plus, c’est ce que je me dis ! Mais mon One plus One me plait toujours autant et fait tout le travail que je lui demande. De plus, nous faisions un tour car je cherchais un chargeur voiture avec au moins 2X 2.1 amp ce qui est déjà fort puissant. J’en ai trouvé un ! Un Belkin ! Sauf que lui il a la particularité d’avoir 4X2.1amp ce qui est juste monstrueux. Certes il n’est pas donné mais au moins il va servir et à fond.

Et bien vite la soirée approche, nous reprenons donc la route vers notre chambre pour nous y reposer. Nous y prendrons notre repas simplement même si la pression de la course monte de plus en plus. Le repos doit se faire maintenant.

IT’S THE RACE DAY !

DSC_0809

Entre la rage de tout donner et le méga stress

Réveillé pour ma part à 5H45 pour aller déjeuner à 6H, largement le temps! Je prends la même chose que la veille mais cette fois-ci je prend en plus un café avec un sucre et un lait (qui m’a donné du fil à retordre juste pour l’ouvrir). Désolé, c’est la première fois que je bois du café. On ne change rien un jour de course, c’est ce qu’on dit avant les courses!

Donc après le petit déjeuner, direction la chambre pour récupérer toutes nos affaires et les ranger dans la camionnette. Ensuite nous prenons direction pour le point d’arrivée de la course car les départs et arrivées ne sont pas aux mêmes endroits.

DSC_0808

Je me gare aux endroits indiqués et je commence à m’équiper. Nous sommes bien entouré sur le parking, beaucoup de belges, ou des compétiteurs avec de grosses machines. Nous partons donc pour le parcours à pieds, ou je dois déposer mon équipement, c’est à dire chaussures, chaussettes, gel et ma gourde (que je remplis toujours de trop, note à moi même ne faire que des demis gourdes aux transitions). Ensuite je prends direction vers le parc à vélo sur mon Spécialized Transition pro, pendant que ma chérie, elle prend le bus pour rejoindre le départ et la T1(transition 1: entre la Natation et le vélo).

Nous rentrons dans le parc à vélo, c’est le moment ou la pression monte. Dans un peu plus de 20 minutes le départ sera donné et à peu près 300 bergo se jetterons à l’eau comme des fous pour traverser les 1900 m et rejoindre la berge qui nous accueillera de son tapis pour nous présenter à l’air de transition. MaIs bon à l’heure actuelle, je dois regarder comment installer mon vélo, le casque, les lunettes et le dossard. Ce sont des éléments à ne pas oublier. Une fois tout cela installé, je pense à descendre vers l’eau. MERDE ! J’ai oublié la Nivea, dont je me sers pour mettre au poignet, au cheville et au tour du coup, cela me sert à retirer pour facilement ma combinaison. J’ai de la chance un groupe de belge, à coté de moi en a ! Je suis sauvé !

Arrivé à l’eau, notre point de départ à tous, je m’échauffe calmement et surtout je m’habitue à l’eau. A part que je casse mon bonnet, qui m’avait été donné par l’organisation et que ma montre fait quelques petits caprices tout va bien.

Le départ !


Quelques minutes avant le départ, je suis bien stressé à mort mais je commence à avoir l’habitude et en plus je m’en sors de mieux en mieux au niveau de la natation. Le coup de feu donnant le départ est tiré. Ca part plutôt bien pour éviter les coups je nage bien 100 mètres avant de mettre ma tête dans l’eau et de démarrer réellement ma course. Je nage dans un rythme bien prononcé sans forcer. C’est en sortant ma tête de l’eau que je vois que je ne suis pas loin des premiers. C’est en arrivant au turn point* que j’en aperçois d’autres déjà bien plus avancés que moi. Mais je nage dans un bon groupe, l’eau est agréable. ça donne de la pêche. je sors de l’eau en 30 min, et c’est ce que l’on s’était dis à l’entrainement avec le coach. T1** je cours tout en retirant ma combinaison j’arrive devant mon vélo facilement retire le reste de ma combinaison, met mon casque, lunette et mon dossard. Comme le T1 n’est pas à la même place que la T2 et l’arrivée, je dois tout mettre dans mon sac et bien le fermer. Après avoir rangé mon matériel dans son sac adéquat, j’attrape mon vélo et c’est parti pour la sortie du parc à vélo, par contre même si il y avait un joli tapis, le problème c’est le sol! Il n’est pas droit donc le vélo saute et j’ai mes pédales qui se retournent dans le mauvais sens (je n’ai pas encore des chaussures de triathlon, donc je place l’élastique dans la pédale ce qui fait office de..). Bon je ne me fait pas prier je saute sur mon vélo et je démarre! Position bloquée et c’est parti, je me réhydrate correctement ! Nous sortons sur la portion de route la plus agréable, en cette journée plutôt venteuse, 10 KM de pure bonheur de vitesse pure moyenne 45 – 50 km/h sur cette portion, c’est vraiment incroyable. Je me surprend même à me faire filmer pour la vidéo finish. Je mets 30 min pour 20 km, calcule vite fait je fais du 40 KM/H sur la première  partie ! Bon, Il faut manger, au moment où je veux prendre ma bar elle tombe. Je continue ma route rien à faire j’en ai d’autre certes mais je dois faire attention car mes réserves ne sont pas illimitées. La route de la veille m’aide beaucoup contre le vent, à ce moment là la course n’est franchement pas évidente ! Et je ralenti naturellement, je dois tourner les jambes pour arriver à plus ou moins 30 km/H, histoire de maintenir la moyenne. Nous devons passer 3 bosses qui cassent un peu le rythme rapide que nous avons repris depuis quelques kilomètres. Nous arrivons au ravito, et la dame qui me tend la gourde la lâche trop vite, je vois la gourde tomber sous mes yeux et je ne peux rien faire. Je relève la tête et prends le 2 ème petit ravito, qui est un espèce de Guarana mais de la marque Dextran, et loin d’être mauvais. Mais à ce moment la de la course je n’ai pratiquement plus rien à boire. Tant pis il faut rouler, je me remet à rouler sur le même chemin que nous venons de prendre une bonne heure auparavant. Après un bon moment, je vois un gars passer avec 3 gourdes, je lui demande si je ne peux pas en avoir une même je n’étais plus très loin du 2ème ravito, mais je n’aurais pas su passer les bosses correctement. Gentiment il me tend une gourde qu’il avait à l’arrière. Je lui lance un Merci pendant qu’il démarre. Arrivé au 2ème ravito, j’y vais vraiment tout doucement pour ne pas la rater ! Yes, je la chope ! Je rempli correctement mon aeordrink, et c’est reparti à fond jusque la T2.

Arrivé à la dernière transition, je me dirige vers mon emplacement, pose le vélo enfile mes chaussures je prend ce qu’il me faut et c’est parti. Je démarre avec ma gourde que je ne tarde pas à laisser à ma chère et tendre pour que je puisse enfin rentrer dans mon rythme. Le Coach m’avait laissé comme informations uniquement celle-ci  » les 3 premiers km tranquille max 150 puls « , je dois laisser à mon corps le temps de récupérer la masse avant de démarrer.

Donc je pars sur un petit rythme très cool, je ne me sens pas du tout au bout de ma vie. Surtout le fait de courir en sous régime me permet de gérer mon début de course. Ensuite je devais passer la deuxième ! C’est ce que j’avais en tête ! Je courrais facilement un 12 km/h mais je n’arrivais pas du tout à passer au dessus de cette barre. Il n’y a que au dernier tour que je me sens vraiment léger et ou je me permet de tout donner. Pour ce qui est du parcours à pieds ? C’est un très beau parcours qui se mélange entre la ville et la campagne. De plus cet événement sportif se croise avec la fête du village et nous pouvons retrouver beaucoup de force dans les encouragements. Et a l’arrivée, médaille et de quoi bien se ravitailler!DSC_0894

Résultat

DSC_0899

La délivrance, de loin le meilleur moment! Savoir que l’on a tout donné jusqu’au bout pour passé en 4h49′

Pour ma part le résultat est très bon ! je termine mon premier triathlon Half distance en 4h49′ ! Je me place 39 sur 172 hommes. Je suis vraiment satisfait ! C’est certainement mon rendez-vous de l’année prochaine pour savoir si je suis en forme avant d’attaquer les complets !

*Point de retour
**Transition nage vers le vélo

Publicités

Une réflexion sur “Indeland, half distance : Check 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s