C’est les vacances n°2

Et voilà qu’elles commencent. Dimanche matin, réveillé par la douce sensation de la baguette, qui vient de sortir du four. Hmmmm. Et hop on est déjà au petit déjeuner !

Et voila que la journée commence, nous allons aller nous balader sur le marché de Noirmoutier en île. Nous ferons connaissance avec Agnès, elle nous fera déguster ses vins d’Anjou, qui sont excellent avec BBQ et grillade.

DSC_0948

Après la visite matinale, nous prendrons l’apéro, et hop un petit rosé ! Ensuite nous prendrons la direction de la plage pour nous y reposer. Très vite, c’est l’heure de l’entrainement qui sonne, je dois aller rouler. J’adore voyager dans des endroits que je ne connais pas aller me perdre. ça me permet de voir d’autres paysages !

Et voici que la journée se termine déjà, nous profiterons de la soirée pour déguster un bon BBQ !

Lundi journée de repos qui m’attends pour le coté sportif. Dans la matinée nous partirons pour aller faire une petite heure de gainage sur la plage et face à la mer, ce qui nous a détendu pour démarrer notre journée. Dans l’après midi avec ma compagne on se décidera d’aller visiter l’île par toutes les pistes cyclables, visite du port de l’Herbaudière, nous repartirons vers l’entrée de l’île pour nous retrouver au centre de la ville de Noirmoutier. Ce qui est fort plaisant avec le temps ! Nous terminerons la journée par une excellente crêpe Bretonne.

Mardi nous avions prévu de descendre au Zoo de la plamyre sur La rochelle. J’y étais allé avec mes parents lors des vacances familiales, quelques années auparavant. J’en avais gardé un très bon souvenir, et comme ma compagne m’avait parlé d’aller au zoo quand nous étions en Belgique alors en y réfléchissant bien ca nous fera une petite balade bien sympa durant nos vacances.

Noirmoutier, la rochelle 250 km. 3h30 de route. Et oui malheureusement il n’y a pas d’autoroute qui passe par là. Nous sillonnerons les petites routes pour arriver jusque la !

Pour la visite du zoo, nous commencerons par le spectacle des perroquets et nous finirons par celui des otaries. Nous ferons tout le parc en détail en nous nous arrêtons à tous les enclos pour admirer les animaux que celui-ci nous propose. Nous remarquerons que il y a eu beaucoup de naissances durant ce début d’année, ce qui montre que les animaux s’y sentent bien. Il porte vraiment bien son titre d’un des plus beaux zoos d’Europe.

Nous rentrerons relativement tard et fort fatigués ! Nous sommes le 14 juillet et c’est la fête nationale sur île aussi donc nous partirons après un bon repas au feu d’artifice.

Mercredi, je ferais 1h de gainage avec ma chère et tendre sur la plage, ce qui nous fera le plus grand bien. Je vois déjà les effets bénéfiques ! (Je dois continuer cela en Belgique)

Alors certes depuis que nous sommes arrivés je n’ai pas encore beaucoup eu l’occasion de m’entrainer à part une petite balade à vélo le Dimanche. Aujourd’hui, entrainement biquotidien (ça le fait dit comme cela !) course à pied en mode VMA (Vitesse Maximale Aérobic) et 1h de vélo relax.

Sous une bonne chaleur la course à pieds fut rude ! Moi, qui n’aime pas beaucoup la chaleur c’est un excellent exercice que de m’entrainer par des températures avoisinants les 30C°. Je remarque que je cours mieux ici que sur mes terrains d’entrainements habituels. Après cet exercice, relativement sympathique nous nous décidons d’aller à la plage nous relaxer un peu et profiter de l’eau. Je finirais la journée par 1h de vélo en mode découverte de l’île. Nous ferons un petit repas, léger, qui sera surement le seul de nos vacances, car évidemment qui dit vacance dit BBQ enchainés et surtout Rosé !

Jeudi, levé de bonne heure pour pouvoir allé faire un entrainement VMA en vélo mais la fatigue se fait sentir, donc après une bon petit déjeuner je me fais coincer par mon lit et je me rendors. Ce n’est qu’une bonne heure après que je me réveille et me décide de démarrer. Pour cet entraînement, j’avais une zone d’échauffement et une zone de retour au calme, ce qui est la base de tous entrainements VMA. Pour la partie physique, je devais faire 3 min à 165BPM* et 3min de récupération à 130 BPM. J’alterne plutôt bien sur cet exercice c’est vraiment ce qu’il me faut car j’arrive à joindre la guérinière au port de Morin en 2 séries.

Une fois ceci terminé nous irons nous délasser un peu à la plage. Nous commencerons par nous promener car c’est marée basse nous ferons au moins 150 m avant d’arriver à l’eau. Ensuite nous ferons une partie de raquettes, en 45 min l’eau était remontée jusqu’à nos genoux. Personnellement, je sens l’entrainement dans les jambes cela devient de plus en plus dur de les déplacer dans l’eau fraîche.

Par la suite, j’essayerais ma combinaison en eau libre, mais j’ai un méga stress d’être seul dans l’eau de voir les algues et les fonds marins. Je n’arrive pas à expliquer ce sentiment, cette peur, je ne me sens vraiment pas à mon aise en mer. Ca reste mon plus gros regret de nos vacances car j’adore nager. L’eau relativement froide (normal je suis dans l’atlantique) n’aide pas à y rester !

Vendredi, sera une journée relax, de récupération. Nous irons quand même faire des courses histoire de nous sustenter pour la fin de semaine et le début de la prochaine. Nous visiterons le petit marché de Noirmoutier. Dans l’après midi nous irons nous délasser à la plage, profiter du soleil et pouvoir prendre un maximum de couleurs.

Samedi, c’est aujourd’hui que je dois préparer ma journée de demain. Pourquoi ? Car dimanche, dans le plan d’entraînement, j’ai une sortie à vélo de 3H. Et je ne vais pas tourner en rond sur l’île. Je me décide de me diriger vers la sortie de celle-ci. Sur la carte cela me paraissait simple, mais comme toujours je me trompe, j’essaie de trouver des raccourcis qui n’en sont pas. Après 1h je trouve enfin la solution ! Je roule jusque Notre dame des monts. Aller – retour, ca me feras une sortie de 60 km plus ou moins. C’est quand je rentre à la villa, que je dois faire ma suite en course à pied. Ma chérie m’accompagne et ce fût un grand plaisir.

Une fois rentré, c’est très vite que l’on se prépare ! Car aujourd’hui, le papa de ma chérie, va nous montrer comment pécher la palourde ! Extra ! Nous nous dirigeons vers son endroit fétiche ! (Que je tiendrais secret !) Arrivés sur place nous nous dirigeons directement vers le point d’extraction. Il nous montre comment faire, et ce n’est pas bien compliqué ! Il nous suffit de creuser avec notre index, et oui que ca ! Comparé à tous les bouchers qui arrivent avec des griffes, des pelles et autres outils ! Les débuts ne sont pas fructueux mais nous ne resterons pas dans les premiers mètres. Nous continuons sans relâcher nos efforts et ça paie ! Très vite nous en sortirons quelques unes ! Et de plus en plus vite nous en sortirons afin de remplir nos sacs !

Nous les ferons dégorger dans l’eau de mer pour ne pas les faire mourir pendant la nuit !

Dimanche, me voilà fin prêt à démarrer pour ma sortie ! Chargé de nourriture comme un équipier de Froome ou de Cancellara, me voilà parti pour 3h. En sortant de l’île je me décide à suivre la route de la veille et de continuer bien au de là. Je passerais par Notre Dame des monts jusqu’à Saint Jean des monts. Arrivé à cette dernière étape je vois un petit groupe de cyclistes de la région. Je me rapproche d’eux, et je leur demande jusqu’ou ils vont ainsi nous pourrions faire la route ensemble. Ca tombe bien nous nous dirigeons plus ou moins vers la même destination. Nous prendrons la direction de Le perrier et nous remonterons sur beauvois c’est à ce moment la que je bifurquerais vers La Bar des monts pour ensuite revenir sur Noirmoutier. Durant cette heure passée avec ce petit groupe j’en pris très vite les commandes. J’entends dans le peloton que l’un dit à son compagnon de sortie «  Lui, il est vraiment fort va pas falloir l’ennuyer ! », mais je ne suis pas venu chercher la bagarre ! Alors je plaisante un peu avec eux et toute de suite nous sympathisons. Sur un bon 20km, vent de face, aucun n’est venu prendre le relais. Une ou deux fois le plus sportif remonte pour venir me dire «  tu roules vraiment fort ! On n’a pas l’habitude ! ».Je le rétorque en souriant que ce n’est rien ils seront plus fort la prochaine fois !

Mes nouveaux compagnons de route arrivent déjà chez eux mais pour moi je dois encore faire 10km avec un sacré gros vent de face pour arriver à la bar des monts ! Et ca souffle bien !

J’arriverais à la villa avec 95km en 3h10 plus ou moins. Arrivé à la villa c’est madame qui m’attends pour faire ma suite en course à pieds, une bonne demi heure ce qui fait le plus grand bien. Ca me fait fort plaisir d’avoir sa compagnie quand je cours, en plus je vais plus vite que d’habitude.

Apres une petite après-midi à la plage, nous rentrons pour préparer les palourdes péchées la veille.

D’abord les dégorger, les rincer à l’eau claire quelques fois pour que tout le sable s’en aille. Ensuite nous les ferons bouillir dans un grande casserole, avec de l’ail et une échalote. Apres l’ouverture de toutes les palourdes nous les avons séparées de leurs coquilles. Nous les préparerons dans une sauce tomates basilic, pour mélanger cette préparation aux pâtes délicatement cuites. Nous n’aurons plus qu’a passer à table, pour déguster cela avec un bon vin rosé.

*BPM= Battements par minutes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s